Passer au contenu

Le Jupiter Show, spectacle troupier !

On avait pas vu cela depuis longtemps ! Le 22 février dernier, sur la scène du Centre des Congrès de Saint Etienne, pour la 16è édition du Festival des Arts Burlesques, des gens de radio, télé, des planches, du cinéma, réunis sans filet pour un premier spectacle de « Par Jupiter »… 

Du sans-filiste sur scène, en meute, comme au bon vieux temps des cafés-concerts, défilant joyeusement sous les applaudissements du public, sans prétention, sans chichis, un spectacle en famille, sans stress, comme le prouve cette vidéo volée 15 minutes avant d’entrer en scène ….

Pour cette carte blanche d’Alex Vizorek, chacun avait préparé son petit bout de show dans son coin… Et même au filage, nous étions encore bien loin d’imaginer, ce qui nous attendait … Se surprendre les uns, les autres, s’encourager, essayer quelque chose de nouveau… Voilà, c’était l’idée.

Saint Etienne
Gros vase avec VDB

La magie était dans la salle avec un public conquis qui nous envoyait de grandes vagues d’amour. Mais aussi dans les coulisses, sur le côté de la scène, nous tremblions pour les premiers pas de l’un, nous nous émerveillions du professionnalisme de l’autre, nous applaudissions la complicité de tous.

Pas d’égo, pas de compétition, pas de jugement, juste la joie sincère de se trouver, ensemble, là.

J’imagine que ce genre de bienveillance créative devait être là, au début du Splendid, ou bien dans les émissions de trublions de la télé, Jean Yanne, Jacques Martin, Desproges … Cet esprit du spectacle vivant, où tout est à gagner, à inventer, sans contrainte. Moi, j’étais DJ de l’after show…

Comment je me suis retrouvée là ? C’est la question que je me suis posée en sortant de scène après avoir loupé mon entrée durant le spectacle ! Je n’avais qu’une phrase à dire, mais j’étais tellement émerveillée du talent de mes copains, que j’ai carrément oublié d’y aller … Rien de grave, ni vu, ni connu…

Enfin, tout de même, comment me suis-je retrouvée là ? J’ai l’habitude, de me retrouver au milieu de concerts pour « animer la soirée ». Mais là, c’était différent, j’étais dans le spectacle vivant, vibrant, comme une gamine qu’on faisait monter sur scène pour la présenter au public. Incroyable cadeau de la vie, que je dois à Alex, Charline et Guillaume, qui m’ont adopté dés mes premiers pas sur Inter.

Djubaka et Alex... Jupiter Show.
Djubaka et Alex, le temps des cerises.

Et puis, l’autre immense cadeau de cette soirée, signe que les temps peuvent changer si l’on s’en donne les moyens… Dans notre petite bande, pas de femmes satellites d’un noyau masculin. Chacun est artiste à sa manière. Une certaine idée de la gauche, le collectif !

Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek, Guillaume Meurice, Manoukian et Bidegain en vidéo, Hippolyte Girardot, Juliette Arnaud, Frédéric Fromet, Constance, Thomas VDB, Thomas Croisière, Roukiata Ouedraogo, Christine Gonzales, Pablo Mira, Djubaka, Clara Dupont Monod…

Tous pour un, un pour tous ! Ce devrait être un évidence, et pourtant, c’est suffisamment précieux pour être souligné… Alors bon, oui, j’ai conscience que ce que j’écris est fleur bleue avec des étoiles plein les yeux, mais c’est sincère et l’on ne peut pas être blasée tous les jours, sinon il vaut mieux faire de la télé.

Donc, voilà, retour à Paris. Des souvenirs plein les poches, des photos de colo, que je garde pour moi. Des tigrous et des bras droits qui préfèrent peut-être rester dans l’ombre, alors, dans le doute, on ne les dévoilera pas, mais ils étaient bien là.

Un jour, une vidéo… Et qui sait peut-être un autre spectacle ? Dans le doute, je vais bosser mes entrées de scène …

Retour à Paris !
Mélanie train dodo

Un Commentaire

  1. Témoignage plein de fraîcheur….plein de bonheur…..une belle leçon d’amour ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code

%d blogueurs aiment cette page :