sur une fleur ...

La grosse tête !

Il y a peu, j’ai reçu un message d’un auditeur, qui m’expliquait qu’il fallait que je fasse attention à ne pas prendre la grosse tête, que j’avais changé …

« Ta voix de France Inter n’est plus celle de Radio nova… Dommage ! J’aimais bien la Mélanie Bauer de NOVA… Je ne la reconnais plus sur Inter ! Je suis un Auditeur « à la Pointe » comme dirait Antoine de Causne… Il me semble souvent que les employés relativement « institutionnalisés » d’Inter se la pète un peu trop sans se soucier de la Qualité réelle de leurs productions et pensent peut-être que leur situation est une évidence… Attention au Boulard ! »

Bon, outre le tutoiement et le ton condescendant de ce message, ce qui m’ennuie, c’est cette idée d’évidence. Il n’y a rien d’évident dans notre travail. Nous sommes à la merci du désir du public, un mauvais sondage, un mot de travers et tout est fini. Durant mes 27 ans de carrière, ( et oui, depuis 1992 ! ), j’ai été successivement, la Mélanie de Oui FM, rockeuse de 20 ans, la Mélanie de Nova, boulimique de son et maintenant, la Mélanie d’Inter, quarantenaire précaire en quête de transmission.

Cette légende selon laquelle, nous serions confortablement installés dans notre petite notoriété bourgeoise est totalement fausse. Nos vies sont chaotiques, tenues uniquement par la passion d’un métier difficile où nous sommes chaque jour, encore et encore jugés, d’un « j’aime » ou « je n’aime pas », quand ce n’est pas « Je la déteste ». Nos carrières ressemblent à celles des sportifs qui se préparent encore et encore à ne pas rater le moment éphémère de la compétition, en étant conscients que la réussite peut s’écrouler à tout moment.

Un jour, un type m’a bousculé en disant bien fort à son ami, « Ah bon, c’est ça, Mélanie Bauer ! » d’un ton dégoûté, j’ai trouvé cette agression, de la plus grande des cruautés.

Nous sommes des souvenirs, des amis virtuels, du divertissement. Mais nous ne sommes pas réels pour ces « auditeurs à la pointe ». Ils s’imaginent nos vies telles qu’ils aimeraient qu’elles soient. Parfois bienveillants, parfois infantiles.  Ils nous désirent parfois comme-ci, parfois comme-ça, et se permettent de nous dire sans complexe quand nous ne sommes pas à la hauteur de leurs fantasmes.

C’est le jeu.

Alors, non, je ne suis plus la fille de 20 ans qui découvrait le Rock, ni la mère célibataire en garde alternée qui plongeait dans la culture Nova avec Jean François Bizot,. Je ne suis plus non plus, la petite journaliste de FM qui intégrait la grande maison ronde en tremblant, il y a 4 ans. Les choses changent, les gens changent.

Ce que je peux affirmer, c’est que rien n’est acquis dans nos métiers. Il faut se ré-inventer sans cesse.

J’aimerais aussi témoigner qu’aujourd’hui à 48 ans, après ces 27 ans de carrière, je ne peux toujours pas louer un appartement car je suis considérée par la société comme chômeuse, les assurances refusent de se porter garantes pour moi, je ne peux pas non plus m’acheter un logement car les banques ne prêtent pas aux saltimbanques. Je ne sais jamais de quoi demain sera fait. Je vis seule, avec une seule certitude, celle que j’aime profondément mon métier et que j’essaie chaque jour de le faire au mieux.

Et si j’ai la grosse tête, c’est qu’elle est remplie d’amitiés, d’espoirs, d’idées, d’envies de partager, de ne pas vieillir aigrie et nostalgique. Je n’oblige personne à me lire ou à m’écouter, je partage ma passion comme on souffle sur une fleur de pissenlit pour faire un vœu, celui de toucher quelqu’un quelque part.

Bisous.

4 Commentaires

  1. salut Mélanie…..

    je n’ai pas connu mélanie à Nova….ni celle de oui FM…..m’en fou d’ailleurs….J’aime la Mélanie d’Inter, ses doutes, ses certitudes…..son salon aussi……courage…..

  2. Comme vous le dites en fin d’article, si votre travail ne plaît pas aux gens, ils n’ont qu’à pas vous écouter ! et puis tout ça, c’est l’internet hélas et ses jugements hâtifs (pour être polie). bon visiblement, y a des jugements en direct, live… Sinon c’est vachement touchant ce que vous dites sur vous à cœur ouvert ! En tout ça, vous m’avez fait découvrir de sacrés trucs cet été c’est ça les journalistes musicaux ! « Oui c’est ça Mélanie Bauer ». et puis sur Internet y aussi y a de belles découvertes aussi, sur twitter, j’ai vu que les ogres de barbaque officiaient toujours notamment avec un nouvel album bientôt et un joli air et clip « Ptit cœur »
    Voilà c’est tout !

  3. Mélanie, vous êtes Belle, ça se voit, ça se sent. Continuez à émerveiller nos têtes comme vous l’avez toujours fait. ( merveilleuse la réponse)

    1. Vous me faites rougir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code