Skip to content

Et la marmotte chantait l’amour. Sarah Lenka.

Les femmes et l’oppression, un jour sans fin.

Cliquez, c’est le CD qui rapporte plus d’argent à l’artiste que le Streaming….

Le 15 février, est sorti le quatrième album de la jeune chanteuse de jazz française, parisienne, Sarah Lenka, des reprises de chants de femmes esclaves, avec ce clip « Turn me around » sorti le 30 janvier.

Sarah Lenka plaque les Beaux-arts à 19 ans pour s’installer à Londres, l’Angleterre s’infuse dans son chant, après trois disques de jazz (Am I Blue en 2008 ; Hush en 2012, I dont’ dress fine en 2016) elle sort Women’s Legacy, avec ce titre « The story of Barbra Allen » issu d’une ballade traditionnelle écossaise du 17ème siècle et reprise par Hule “Queen” Hines, esclave dans les champs.

Comme nous l’explique le site de France Musique, c’est Alan Lomax, ethnologue, qui a récolté les paroles de cet héritage oublié d’hommes et de femmes inconnues.

A écouter, durant les festivals, les NUITS DE FOURVIERE ( le 12 juin ) FERTE JAZZ ( le 23 Juin ) et ouvre la troisième soirée du festival Archéo-Jazz, le 28 juin 2019, à Blainville-Crevon. Sarah Lenka présentera aussi son dernier album à la Fnac de Rouen, mercredi 22 mai et pour les parisiens, ne loupez pas le Duc des Lombards, les 14 et 15 juin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code