Skip to content

Elmer Food Teub !

 

Elmer Food Beat, c’est la véritable histoire du rock alternatif français, un groupe qui n’aurait jamais dû vendre de disques, mais se construit de concert en concert dès la fin des années 80 avec des chansons auto produites, une liberté de parole de sale gosse et un label indépendant. Le coup de bol, ce sera “le plastique est fantastique”, hymne de la génération élevée à la liberté sexuelle et brimée par l’ombre noire du Sida, Elmer Food Beat, dédramatise et tout le monde chante le préservatif, la capote, ce n’est finalement pas si grave que ça. C’est d’ailleurs là, la force de ce groupe, il ré-enchante ce que l’élitisme bourgeois nous apprends à mépriser,  offre du sex appeal à la caissière de chez Leclerc, qui devient un fantasme, une femme à désirer.

Alors, c’est toute une époque parce qu’aujourd’hui culbuter la caisse automatique d’un supermarché, ce serait un autre trip et les femmes ne se laissent plus mettre les doigts aussi facilement qu’à l’époque des cadeaux de fête des mères en bon d’achat au rayon électroménager.

Mais, comme disait le poète: « quand on est con, on est con », alors après une traversée du désert des ventes de disques, le groupe et c’est vraiment leur plus grande qualité reprend sa carrière à zéro en 2010, avec le même acharnement, en allant chercher le public, un par un, sur scène, et ça,ça m’impressionne énormément.

Cette passion artisanale et désintéressée de la musique, c’est magique.  On doit leur reformation et le retour de la mode du slip rock français, à un monument de la scène bretonne, de Nantes, EV, ensemble finno-breton, dont la longévité fut aussi surprenante que le culte lié aux stikers “Elmer Food Beat vous souhaite un bon caca”, EV, qui chantent en breton, en finnois et en français….

 

Tel l’éléphant de Stereolux, Elmer Food Beat, est un monument de rockers du cœur, le nouvel album enregistré en Belgique, je vous invite d’ailleurs à regarder l’interminable plan séquence de la visite du studio sur leur chaîne youtube, de l’artisanat toujours, un disque au titre en anglais, Back in Beat, dont le jeu de mot n’échappera pas aux connaisseurs des blagues de teubs qui ne connaissent pas ACDC, mais pensent qu’ils sont des tombeurs, suivez mon regard ….

Alors, ça c’est le côté mignon de ce disque, oui, ils n’ont pas vieilli, ils font toujours du rock d’ado avec du sexe dedans, mais ils ont compris que le monde avait changé et là où ils nous invitait au siècle dernier à nous protéger, ils nous invitent désormais à respecter  les femmes, terrain de jeu certe, mais terrain de jeu qui doit être consentant, c’est chou et c’est dit avec une telle simplicité que même les pompiers devraient pouvoir comprendre ….

Enfin, Elmer Food Beat, c’est une leçon de rock, j’ai passé 30 ans de ma carrière à expliquer à mes copains journalistes habillés de noir et de formules alambiquées, que le rock n’était pas une musique d’intello ! Et même si les paroles étaient le plus souvent en anglais et que ça parlait parfois de livres, le rock, c’est truc qui vient des tripes, qui ne cherche pas à réussir, qui demande de la sincérité et beaucoup de générosité, et c’est très bien résumé sur le premier titre du nouvel album d’Elmer Food Beat. Ça c’est rock.

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code