Passer au contenu

Botibol, petit fantôme, précieuses vanités.

BOTIBOL, c’est le projet solo de Vincent Bestaven (Petit Fantôme, Crane Angels…), un artiste polymorphe échappé de la folk qui s’invente des alias de songwriter hors cadre.

Botibol. Référence une nouvelle de Roald Dahl, l’écrivain gallois, mort le 23 novembre 1990, auteur farfelu de Gremlins et de Charlie et la chocolaterie. Sa nouvelle Mr Botibol raconte l’histoire d’un homme seul ne vivant que pour jouer des concertos de grands compositeurs dans son salon. Le ton est donné, l’artiste est maudit et son premier disque hautement référencé, « Born from a shore »,  sort le 28 février 2011. 

Le bordelais à la chevelure de poète, sort le 11 Octobre chez Usopop & Haïku Records, un nouveau disque, d’une grande finesse, «La Fièvre Golby », des sessions acoustiques enregistrées au studio Pioche Projects à Biarritz. Des titres à poil, enregistrés avec Johannes Buff (thurston moore), au pays basque, un trip psychédélique à la française digne des 70’s.

Botibol. La fièvre Golby.

 

 


« Botibol prend beaucoup de plaisir à promener sa musique du côté du folk d’Eliott Smith, des couleurs de François de Roubaix, des guitares mordantes de Pavement et d’un psychédélisme assez paisible. Ce qui est remarquable chez lui c’est que toutes ses influences collaborent entre elles pour créer des chansons où la mélodie, la sincérité priment. Comme H Burns il est un artisan de cette americana qui a trouvé en France une terre d’accueil » MARION GUILBAUD

EN CONCERT À LA MAROQUINERIE – PARIS LE 06 FÉVRIER 2020

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code