Agnès Bihl, mon amie gauchiste.

Fille d’ouvrier, c’était hier, aujourd’hui… Agnès Bihl, est une mère en flamme, « Il était une femme » un disque qui ne rigole pas avec la condition de la femme.

Alors, c’est compliqué la chanson, c’est un genre un peu désuet et historiquement sexiste, il est donc bien difficile d’y être complètement sincère surtout quand on est femme.

C’est justement, ce qui me fascine avec Agnès Bihl, cet incroyable courage de soldat de la musique, elle est vraie, tellement vraie que ça fait pleurer de tristesse ou de rage parfois de l’écouter chanter, elle est blonde et brutale.

Cela dit, rappelons-le, Agnès Bihl a débuté avec Aznavour et Anne Sylvestre, il y a 20 ans, elle en brûlé des planches, elle a même appris, à force, à mettre un peu d’eau dans son quart de rouge, enfin, un tout petit peu d’eau….

On est pas surpris de croiser Agnès Bihl, avec Le collectif “Femmes Solidaires” le bras levé dans les rues de Paris, ni même avec les gauchistes Frederic Fromet , Guillaume Meurice et le pire de tous Alex Vizorek en soutien à la grève de Radio France.

Agnès, ne milite pas pour la forme, elle est indignée et tête brûlée. Elle est la parisienne originelle, celle du 18è arrondissement, pas la minette qui fait un défilé de mode et un selfie à chaque fois qu’elle fait ses courses…

Non, la vraie parisienne, celle qui porte bien haut l’héritage des gouailleuses, des danseuses Cancan et des bars à putes.

Elle fêtera ses 20 ans de scène le 8 mars, à la Cigale à Paris, je sais d’ailleurs de source sûre qu’elle a cassé son cochonnet pour organiser y une grande journée de la femme, ouverte dès 15h30 en entrée libre avec des assos et des discussions avant d’y faire un grand concert, pas cher, parce qu’Agnès n’est pas que féministe, elle est aussi fan du chanteur Renaud des années 80.

http://facebook.com/agnes.bihl

http://www.agnes-bihl.fr/

agnes bihl journée de la femme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

code